< Retourner aux ressources

Rédiger un cahier des charges pour une application mobile : exemple à télécharger

Nous vous expliquons les éléments importants à mettre dans votre cahier des charges pour que votre prestataire développe l'application mobile dont vous avez besoin. Vous trouverez un modèle de cahier des charges à télécharger à la fin de l'article.

#1.

Introduction

Se lancer dans le développement d’une application mobile représente un projet important et demande de la préparation en amont. 

Parmi les documents à prévoir avant de commencer, il y a votre cahier des charges, un document qui comprend toute une série d’informations sur votre application mobile et qui sert à délimiter votre projet.

Le but de ce document est de comprendre parfaitement vos besoins et vos attentes pour développer la meilleure solution possible.

Dans cet article, nous allons vous expliquer les éléments importants à mettre dans votre cahier des charges pour qu’il guide au mieux votre prestataire. 

Vous trouverez un exemple de cahier des charges à télécharger à la fin de l’article.

#2.

Nos conseils avant de vous lancer

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de préciser quelques éléments :

Le cahier des charges n’est pas toujours considéré par toutes les entreprises de développement informatique comme un document figé qu’il faut suivre à la lettre.

Par exemple, chez Deuse, il nous aide à créer des User Stories [description d’une fonctionnalité de votre application du point de vue de l’utilisateur] et nous développons tout ce qui se trouve sur celles-ci. 

Chez nous, ce sont ces US qui servent de document de référence à respecter. En effet, si certains points du cahier des charges ne se trouvent pas dans les User Stories, ils ne seront pas développés. 

Il est donc très important de bien déterminer, avec votre prestataire, le document à suivre pour le développement de votre application mobile pour être sur la même longueur d’onde et éviter les mauvaises surprises.

Un cahier des charges ne doit pas être long, il faut être succinct dans vos explications. Le but est de simplifier le travail de votre prestataire, pas de le complexifier. 

Généralement, il ne faut pas aller trop loin dans les détails des fonctionnalités ou du design que vous souhaitez pour votre application, au risque de trop restreindre le travail des développeurs. Il faut leur laisser une certaine marge de manœuvre. 

La rédaction de votre cahier des charges intervient lorsque vous êtes suffisamment sûr de votre idée. 

Si vous n’êtes pas assez avancé dans votre projet, nous vous conseillons d’attendre. 

En effet, si vous êtes sûr de votre idée à 70%, vous risquez de changer très souvent d’avis entre le moment où vous rédigez votre cahier des charges et le développement de votre application mobile. Ce qui va engendrer un nombre important d’aller-retour et réduire le temps de développement avec le risque que la solution développée ne réponde pas à vos besoins de manière globale. 

Si vous êtes au début de votre projet d’application mobile, nous vous invitons à lire notre article “Comment bien préparer et suivre votre projet digital en tant que client ?” pour découvrir les bonnes pratiques afin que votre développement se déroule au mieux. 

#3.

Éléments importants à mettre dans votre cahier des charges

Voici les différents éléments qui constituent, selon nous, un bon cahier des charges :

Une description de votre projet :

Une brève description du concept de votre application mobile suffit, vous n’avez pas besoin de rentrer dans les détails. 

Le but est de définir le cadre de votre projet (quoi, pourquoi, comment), à quel public il s’adresse (cible/profil utilisateur), savoir ce que vous cherchez à réaliser et connaître l’objectif principal de votre application mobile (objectifs et valeurs ajoutées).

Vous pouvez expliquer le contexte actuel et également pourquoi vous faites appel à un prestataire. 

C’est aussi très utile d’expliquer vos différents flux : comment ils doivent fonctionner et communiquer entre eux. 

Pour cela, vous pouvez décrire dans les grandes lignes votre métier, le milieu/domaine dans lequel vous travaillez et les process que vous utilisez (si des devices ou services externes doivent intervenir ou s’interfacer avec le projet, il est important de remettre leur documentation/guide d’utilisation à votre prestataire).

Si vous avez déjà une solution existante, n’hésitez pas à mettre des visuels dans votre cahier des charges et idéalement, à faire une démonstration à votre prestataire afin qu’il puisse avoir une compréhension précise de votre projet et se rendre compte des optimisations possibles pour votre future solution digitale. 

Pour aider les développeurs, envoyez-leur tous les documents liés à votre projet.

Exemple : nous développons un outil pour gérer le planning du service d’imagerie médicale du Groupe Santé CHC : ils nous ont envoyé tous les fichiers Excel qu’ils utilisent pour que nous ayons toutes les informations sur le projet, ce qui nous a permis d’avoir une compréhension globale des spécificités de la profession. 

Sans ces documents, nous serions sûrement passés à côté d’éléments très importants. 

Il en est de même pour le matériel, si votre solution existante nécessite un matériel comme un boîtier qui lit ou transmet des données par exemple, il faut l’envoyer à votre prestataire en même temps que le cahier des charges.

Nous voulons nous mettre à la place de nos clients pour les comprendre au mieux.

Enfin, c’est intéressant de définir vos utilisateurs : qui va utiliser votre app ? Si vous avez différents types d’utilisateurs, précisez-le, il se peut que les fonctionnalités soient différentes selon les rôles.

Une liste des fonctionnalités :

Listez ce que les utilisateurs pourront faire sur votre application mobile, par exemple, commander des articles, les acheter, envoyer des messages, ajouter des amis, etc.

Il est nécessaire de lister les fonctionnalités indispensables pour votre application et les secondaires, les nice-to-have. 

C’est important de différencier les deux car il se peut que votre budget, par exemple, ne vous permette pas de développer l’ensemble des fonctionnalités, il faudra alors choisir dans un premier temps les fonctions prioritaires.

Il faut trouver le juste milieu entre ce que vous souhaitez réaliser et ce qu’il est possible de faire d’un point de vue technique et selon votre budget.

N’oubliez pas également de préciser si le site doit être traduit en plusieurs langues. Cette fonctionnalité a des conséquences sur la construction de l’application mobile. Il est donc important de le notifier au début du projet.

Les pages à développer :

Une fois que vous avez réfléchi aux fonctionnalités, vous pouvez penser aux différentes pages qui constitueront votre application mobile.

Voici quelques exemples : une page d’accueil, une page de création de compte, de connexion, de notification,... Selon les fonctionnalités de votre application.

Ce n’est pas grave si vous n’avez pas toutes les pages. Souvent, c’est en échangeant avec votre prestataire que vous trouverez celles qui vous manquent.

Avoir une idée des pages principales et de l’arborescence de votre application aidera grandement votre prestataire.

L’interface utilisateur :

Vous avez décrit le contenu de votre application, nous allons, à présent, passer à la mise en forme de celle-ci.

Il faut définir, par écrit ou de manière visuelle, les différents blocs de contenu de toutes vos pages (textes, images/vidéos, boutons, etc.), c’est ce que l’on appelle des wireframes.

Un wireframe est un schéma ou un plan de votre future application mobile. C’est une version simplifiée de votre interface utilisateur qui va vous permettre de visualiser votre projet. 

Voici un exemple de wireframe :

Exemple de wireframes


En plus des pages, vous pouvez définir la connexion entre elles pour comprendre le chemin de navigation de vos utilisateurs. Quand un utilisateur clique sur un bouton, sur quelle page arrive-t-il ?

Pour visualiser cette connexion, vous pouvez simplement dessiner une flèche entre les deux pages. Tout doit être schématisé dans un wireframe.

Chez Deuse, nous organisons, en début de projet, un workshop durant lequel nous réalisons, avec vous, des wireframes. 

Même si nous en créons, nous apprécions lorsque nos clients arrivent avec quelques wireframes ou croquis, ça nous permet d’encore mieux comprendre ce qu’ils veulent.

Vous pouvez utiliser des outils comme Figma et Invision ou encore réaliser des croquis à la main, ça fonctionne tout aussi bien. 

Voici un article utile pour savoir comment réaliser de bons wireframes

Le design :

Maintenant que nous avons une meilleure idée du contenu et de sa disposition sur votre application, nous avons besoin d’en savoir plus sur son design.

Pour connaître davantage les goûts de nos clients, nous leur demandons toujours de nous fournir une liste d’applications mobiles dont ils aiment le design et uniquement le design, pas le fonctionnement. 

Cette liste permet d’orienter nos designers dans la bonne direction.

En plus de cette liste, il est nécessaire d’envoyer votre logo et votre charte graphique (code couleur, polices,...) si vous en avez car ces documents jouent un rôle important dans la création du design.

Communication et marketing :

 La dernière partie de votre cahier de charges concerne plutôt votre stratégie et vos décisions marketing. En effet, il est également important de mettre votre prestataire au courant de la ligne de conduite stratégique que va suivre votre projet.

Certains aspects de vos décisions marketing pourraient devoir être pris en compte lors de la construction de votre application.

Par exemple, si vous souhaitez utiliser un système de monétisation de votre application, de type « Freemium », cela aura pour conséquences la création de différents types d’abonnements, avec différents types d’options ou d’interfaces.

Il est également important de préciser si des éléments de votre communication, doivent apparaître ou être liés avec votre application (ex : une vidéo promotionnelle qui doit être affichée sur la page d’accueil, un QR-Code placé sur une publicité qui redirige directement vers l’application,…)

#4.

Conclusion

Pour résumer, il faut d’abord décrire votre projet, son but et définir vos objectifs. 

Ensuite, pensez à lister les fonctionnalités importantes de votre application mobile et les nice-to-have ainsi que les différentes pages à développer. 

Puis, réfléchissez à la disposition des éléments présents sur les pages de votre application tels que les textes, images/vidéos, boutons, menus,...Et également aux connexions entre les pages.

Par la suite, aidez votre prestataire à mieux cerner vos goûts pour la partie design de votre solution digitale en lui montrant des applications que vous aimez et en lui fournissant votre logo et votre charte graphique.

Enfin, précisez les décisions stratégiques qui auront un lien direct avec la construction de votre application mobile.

Une fois que vous avez réfléchi à l’ensemble de ces éléments, vous obtiendrez un cahier des charges complet qui permettra à votre prestataire de comprendre parfaitement vos besoins et vos attentes et de développer la meilleure solution possible.

#5.

Exemple de cahier des charges à télécharger

> Télécharger votre cahier des charges <

Téléchargez le document pour pouvoir le modifier.

Attention, n’oubliez pas de supprimer les éléments en italique qui se trouvent en-dessous des titres de chaque section, ce sont des explications pour vous aider dans la rédaction de votre cahier des charges.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à nous contacter, nous y répondrons avec plaisir.

Commentaires