< Retourner aux ressources

Comment bien préparer et suivre votre projet digital en tant que client ?

Développer une solution digitale représente souvent un projet assez complexe. Pour vous aider, nous vous partageons des conseils afin que votre développement se déroule au mieux. Découvrez toutes les bonnes pratiques dans cet article.

#1.

Introduction

Développer une solution digitale représente souvent un projet assez complexe, que ce soit une application mobile ou web ou encore un logiciel de gestion pour votre entreprise.

Pour qu’il se déroule au mieux, il est nécessaire de bien le préparer en amont et de le suivre attentivement tout au long du développement. 

Si vous faîtes appel à un prestataire externe, la préparation et le suivi sont d’autant plus importants car il y a des intervenants en plus dans la boucle. 

Voici quelques points auxquels il faut prêter attention avant, pendant et après le développement de votre solution digitale.

 

#2.

Avant le développement de votre projet

Avoir une idée claire de votre projet

C’est l’élément le plus important ! Il faut que vous soyez sûr de votre idée.

Si vous n’êtes pas certain de votre idée, votre projet risque de ne pas correspondre à vos attentes car les développeurs manqueront d’information.

Si vous êtes sûr de votre idée à 70% par exemple, ne commencez pas encore le développement, réfléchissez davantage à votre projet. Pour ce faire, vous pouvez faire appel à un prestataire qui vous accompagnera dans cette phase d’analyse.

Chez Deuse, nous conseillons souvent des clients via un audit et une analyse pour clarifier le projet avant de le démarrer.

Parfois, un brainstorming avec votre équipe suffit.

Si votre projet n’est pas assez bien défini dans votre tête et que vous changez tout le temps d’avis pendant le développement, cela impactera votre budget et les délais de livraison de votre solution.

Attention, vous ne devez pas non plus détailler votre projet à 100% car les développeurs n’auront pas assez de marge de manœuvre pour sa réalisation.

Il faut trouver le juste milieu, connaître les grandes lignes de votre projet et vos objectifs mais garder une certaine flexibilité.

Même s’il y a toujours des ajustements en cours de route, il faut quand même que votre idée soit claire avant le développement.

Généralement, les clients savent toujours plus ce qu’ils ne veulent pas que ce qu’ils veulent vraiment. Il faut essayer de vous concentrer sur ce que vous souhaitez.

Aiguiller votre prestataire :

Si vous voulez faire gagner du temps à votre prestataire, vous pouvez préparer le développement de votre projet :

- En listant des sites et applications que vous aimez pour avoir des références, que votre prestataire connaisse un peu plus vos goûts.

- En listant les fonctionnalités primordiales à développer et les moins importantes, les nice-to-have.

- En mettant déjà vos idées sur papier : chez Deuse, nous dessinons des wireframes (schémas de votre solution) mais quand nos clients nous fournissent des croquis, nous sommes ravis car ça nous aide réellement. 

Pas besoin d’avoir des dessins pour tout évidemment mais quelques uns pour donner une idée plus précise de ce que vous voulez.

Attention, comme pour l’idée de votre projet, n’allez pas trop dans le détail car cela pourrait contraindre trop votre prestataire.

Ce pré-travail permet de donner la bonne direction à votre projet.

Fournir tous les documents nécessaires :

Avant le début du développement, c’est important de fournir votre logo et votre charte graphique (si vous en avez une), vos images et pictogrammes ainsi que votre contenu à votre prestataire pour ne pas freiner le projet et respecter les délais.

Si à chaque étape du développement, votre prestataire doit systématiquement attendre que vous lui donniez le contenu nécessaire, vous risquez de dépasser les délais.

Bien entendu, vous ne devez pas avoir tous les textes avant mais c’est essentiel que vous ayez déjà une idée du type de contenu et de son importance afin de prévoir l’espace nécessaire sur les différents écrans ou pages de votre solution digitale.

Déterminer le responsable du projet :

Le responsable du projet ou le Key User est la personne de votre entreprise qui sera en contact avec le prestataire qui développera votre solution. 

Pour que la collaboration se passe bien, le Key User doit (idéalement) :

- Être le même tout au long du projet, c’est un rôle permanent. Si vous changez tout le temps d’intervenant, vous allez perdre du temps car il faudra, à chaque fois, réexpliquer certains éléments du projet. Limiter le nombre d’intervenants vous évitera aussi une perte potentielle d’informations et d’erreurs.

- Avoir un pouvoir décisionnel important dans la réalisation du projet. Si à la moindre petite décision, le Key User doit demander l’avis d’autres personnes, cela impactera la durée totale du projet car il faudra toujours attendre le feedback de l’équipe. C’est donc important que cette personne puisse prendre des décisions.

- Comprendre l’ensemble du projet, l’importance et l’impact de chaque fonctionnalité. 

- Être ouvert aux changements et aux nouvelles idées. Une attitude positive et une flexibilité faciliteront le bon déroulement du projet.

Il faut que la communication entre vous et votre prestataire soit la plus claire et la plus transparente possible. 

Définir votre budget :

Avant de faire appel à un prestataire, il est important de définir certains critères comme votre budget.

Il faut fixer un budget maximal à ne pas dépasser. Il faut prévoir des frais pour le développement mais aussi pour la maintenance. 

C’est important de garder une partie de votre budget pour la maintenance (corrective et évolutive) et non pas tout dépenser dans la première version de votre solution. Une fois que vous l’aurez publiée, vous saurez, grâce aux retours des utilisateurs, si vous devez apporter des changements à votre produit. 

Il faut également compter une partie pour les dépenses imprévues qui pourraient arriver en cours de projet. 

Et en plus des coûts liés au développement, pour des projets B2C, il faut prévoir un budget marketing pour lancer votre produit sous peine de n’avoir que très peu d’utilisateurs.

#3.

Pendant le développement de votre projet

Être disponible :

Pour que votre collaboration avec votre prestataire se passe bien, il faut vous rendre disponible tout au long du développement de votre projet. 

S’il a des questions ou besoin d’un document, il faut essayer de répondre le plus rapidement possible afin de ne pas retarder votre projet.

En effet, dans beaucoup d’entreprises de développement informatique, les jours où les développeurs travaillent sur votre projet sont fixés à l’avance dans un planning. Il faut donc qu’ils aient toutes les informations pour pouvoir avancer. Si des informations essentielles sont manquantes, votre projet risque d’être postposé à une date ultérieure, ce qui peut avoir des conséquences sur les délais de livraisons de votre projet.

Soyez également attentifs aux demandes de votre prestataire. 

Par exemple, s’il vous montre des user stories (explications d’une fonctionnalité du point de vue de l’utilisateur) ou des wireframes (schémas de votre solution), prenez le temps de les lire correctement pour être certain que votre votre prestataire parte dans la bonne direction.

Vérifier votre produit :

Dans le développement informatique, la méthodologie Agile, dite Scrum, est fréquemment utilisée pour la gestion de projet. Nous l’utilisons d’ailleurs chez Deuse. Cette méthode préconise de diviser le développement en plusieurs étapes, appelées sprints.

Après chaque sprint, le client reçoit un délivrable (une vidéo de démonstration, des screenshots ou un site/application de test) de ce que le prestataire a développé. Le but est de faire de bons retours et relever tout ce qu’il veut changer. 

Ces feedbacks permettent de corriger, d’apporter des modifications à votre projet en cours de développement.

Prenez le temps de bien vérifier votre produit après chaque étape pour que les développeurs puissent adapter votre projet afin qu’il réponde parfaitement à vos besoins.

Pour ne pas freiner le déroulement de votre projet, c’est primordial de faire part de vos remarques à ce moment-là et non au milieu d’un sprint.

Ne pas oublier vos objectifs :

Lorsque le développement de votre solution digitale a démarré, il est important de garder en tête votre idée initiale (pas dans le moindre détail non plus) et vos objectifs pour ne pas trop vous en écarter et éviter des coûts supplémentaires et des retards.

Il peut évidemment y avoir des changements en cours, il faut alors en tenir compte. C’est essentiel de toujours savoir ce qui doit être fait pour aller dans la bonne direction.

Il arrive parfois qu’un client ne tienne plus compte de la solution demandée au départ et s’en éloigne trop, via de nouvelles demandes. Le risque est de s’éparpiller et de ne pas développer le produit idéal.

Rester cohérent :

Même si la méthode de gestion de projet, SCRUM, souvent utilisée dans le développement informatique permet d’apporter plus facilement des changements en cours de projet, il faut tout de même prendre conscience que certaines adaptations sont plus faciles que d’autres.

Par exemple, si vous avez validé le design de votre solution et que votre prestataire l’a intégré, c’est compliqué de le modifier par la suite. 

Il faut rester cohérent dans vos demandes.

#4.

Après le développement de votre projet

Utiliser des beta testeurs :

Quand vous avez validé le développement de votre projet, demandez à des personnes qui ne le connaissent pas de tester votre solution.

En effet, des personnes qui utilisent votre solution pour la première fois auront peut-être un comportement différent de celui que vous attendiez.

Votre équipe projet, ainsi que l’équipe de développement, risquez d’avoir peut-être un regard biaisé sur le projet. 

Il faut donc un avis neutre pour détecter les faiblesses éventuelles ou les points à améliorer davantage. Certains clients demandent d’ailleurs un sprint supplémentaire pour les adaptations.

Ne pas avoir peur de dévoiler votre projet :

Il arrive que certains clients aient peur de publier leur projet car ils veulent que leur solution soit parfaite avant de la dévoiler.

N’oubliez pas que l’on peut apporter des retouches après le développement et la publication.

À noter que c’est grâce aux feedbacks des utilisateurs que vous saurez si vous avez atteint votre Product Market Fit, c’est-à-dire, si votre produit plaît aux consommateurs et a trouvé sa place sur le marché, ce que recherchent tous les porteurs de projet.

Vous devrez peut-être apporter quelques modifications pour y arriver mais sans publier votre solution, vous ne saurez jamais si vous avez atteint vos cibles.

 

Si vous suivez ces conseils, votre projet devrait bien se dérouler. 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser en commentaires et nous y répondrons.

Commentaires