Article

Comment créer une plateforme de mise en relation (marketplace) : le guide complet [2021]

Voici le guide complet pour créer une plateforme de mise en relation en 2021. Nous allons vous expliquer tout ce à quoi vous devez penser AVANT, PENDANT et APRES le développement de votre plateforme.

Voici le guide complet pour créer une plateforme de mise en relation en 2021. 

Si vous souhaitez :

  • Créer une plateforme de mise en relation performante
  • Voir des exemples de plateformes de mise en relation à succès
  • Recevoir des conseils pratiques pour vous aider dans la création de votre plateforme de mise en relation

Alors, ce guide est fait pour vous.

Plongeons directement dans le vif du sujet.

Voici les thèmes que nous allons aborder dans ce guide :

  1. Les bases d’une plateforme de mise en relation

  2. Définir les personas

  3. Trouver la valeur ajoutée

  4. Définir la stratégie marketing et de communication (étape 1)

  5. Définir la stratégie marketing et de communication (étape 2)

  6. Choisir son média : mobile, web ou les deux ?

  7. Structurer les écrans de votre plateforme

  8. Développer la plateforme

  9. Et ensuite ?

 

1. Les bases d’une plateforme de mise en relation

Ce type de plateforme met en relation des individus pour qu’ils fassent des affaires. Le site prélève, généralement, une commission sur chaque transaction.

On parle également de Marketplace quand il s’agit de la vente et l’achat de produits. Facebook a d’ailleurs choisi cette appellation.

Illustration d'une plateforme de mise en relation

Il existe différents types de mises en relation : 

  • C2C : entre particuliers (Vinted, Airbnb, Blablacar, 2èmemain, Immoweb, Autoscout 24)

  • B2C : entre professionnels et particuliers (Tafsquare : une plateforme dédiée au domaine de la construction, Uber, Airbnb, Alibaba.com, Booking.com, Deliveroo, TakeAway, Immoweb, Autoscout 24)

  • B2B : entre professionnels (Amazon Business, CDiscount Pro, Mercateo, DestockPlus.com)

Vous pouvez vendre des produits, par exemple, des vêtements ou des meubles comme sur Amazon ou Vinted. Mais, vous pouvez également proposer des services comme la location d’un bien comme Airbnb ou le transport d’un individu comme le propose Uber.

2. Définir les personas 

C’est la 1ère étape de votre projet.

Un persona est un personnage fictif représentant un groupe cible de vos clients. On lui attribue des caractéristiques (situation professionnelle, centres d’intérêts,…).

Ces caractéristiques sont prises en compte dans le développement d’un nouveau produit/service et dans la stratégie marketing et digitale.

Ce sont les personas qui vont vous aider à penser et à développer votre plateforme.

Vous pouvez avoir plusieurs personas en fonction de votre projet.

Certains personas peuvent se regrouper. Des vendeurs peuvent devenir acheteurs et inversement comme sur les plateformes Vinted, 2èmemain ou Autoscout. 

Ça peut être la même personne mais ce sont deux personas avec des besoins différents, l’un veut vendre, l’autre acheter.

Certains personas peuvent être distincts, c’est-à-dire, que ce sont des personnes différentes. 

C’est généralement le cas sur Airbnb, certains mettent leur bien immobilier en location et d’autres louent ces biens. La plupart du temps, ce sont des personnes différentes. 

C’est davantage le cas avec Uber où il y a, d’un côté, le chauffeur et de l’autre, la personne véhiculée.

C’est très important de bien définir vos personas car ils déterminent les fonctionnalités de votre plateforme, votre approche dans les marketing, la création des interfaces, … 

Tous les personas ne recherchent peut-être pas la même chose, il faut donc prendre en compte les différents besoins pour apporter la solution adéquate. 

Lorsque vous créez votre projet, la première question à vous poser, c’est : 

Quels types de personnes seraient intéressées par votre service ? 

Votre plateforme met en relation une personne A avec une personne B. Avez-vous plusieurs types de personnes A et plusieurs types de personnes B ? Est-ce que ces personas peuvent être regroupés ou non ? 

N’allez pas forcément loin dans les détails. Le but, à cette étape, est d’avoir des grands groupes d’utilisateurs afin de réfléchir aux différentes fonctionnalités et à vos stratégies marketing pour convaincre ces personnes de choisir votre plateforme.

N’oubliez pas que même si vous avez posé des questions, fait une étude de marché, ces personas sont toujours de l’ordre de l’hypothèse. Tant que vous n’avez pas testé votre solution, vous ne savez pas totalement la vérifier.

Nous allons illustrer chaque chapitre avec deux exemples concrets : le géant Uber et Tafsquare, une plateforme que nous avons développée, qui met en relation des particuliers avec des professionnels de la construction.

Uber : il y a 3 personas différents :

  • Des chauffeurs occasionnels
  • Des chauffeurs réguliers
  • Des utilisateurs (personnes qui cherche un chauffeur pour aller d’un point A à un point B)

 

Tafsquare : il y a 2 personas distincts :

  • Les professionnels de la construction
  • Les particuliers qui ont un projet de rénovation ou de construction

Ces personas vont déterminer les éléments importants de la plateforme de mise en relation. Cette étape est donc primordiale.

3. Trouver la valeur ajoutée

2ème étape de votre projet : trouver la valeur ajoutée de votre plateforme pour chaque persona.

Qu’est-ce que la valeur ajoutée ?

C’est la solution qu’apporte votre plateforme pour répondre aux besoins et/ou problèmes de vos clients. C’est également ce pour quoi, vos clients sont prêts à payer (fonctionnalités, expertise,…).

C’est ce qui rend votre plateforme intéressante aux yeux de vos personas. Ce qui lui donnerait envie de devenir un utilisateur actif ou de payer un abonnement. 

Vous avez listé vos personas et défini leurs besoins et/ou problèmes. Vous devez ensuite leur apporter une solution.

Illustration de la valeur ajoutée : d'un côté des questions et de l'autres des solutions

Une fois que vous avez répondu à cette 2ème question, vous allez définir les fonctionnalités les plus importantes de votre plateforme.

Quelques conseils pour lister vos fonctionnalités : 

  •  Kiss : Keep It Simple, Stupid : pas besoin de lister des dizaines et des dizaines de fonctionnalités par persona car vos utilisateurs viendront sur votre plateforme pour 2 ou 3 fonctionnalités clés.

Exemple de fonctionnalité non-importante : 

- Un utilisateur doit pouvoir mettre à jour son mot de passe ou son profil. Même si c’est une fonctionnalité de votre plateforme, à cette étape-ci, elle ne fait pas partie des plus importantes. 

Exemples de fonctionnalités importantes pour une plateforme de livraison de repas à domicile comme Deliveroo : 

- Un utilisateur doit pouvoir commander facilement dans différents restaurants 

- Un utilisateur doit savoir quand son repas sera livré

- Un utilisateur doit pouvoir facilement suivre l’état de sa commande

Vous n’avez pas besoin de rentrer dans le détail pour l’instant. Ne gardez que les fonctionnalités principales de votre plateforme.

  • Les fonctionnalités sont potentiellement différentes pour chaque persona : en fonction de leurs besoins, elles seront différentes afin d’apporter la meilleure solution à chaque persona.
  • Classez vos fonctionnalités par importance. Utile par la suite si vous avez listé trop de fonctionnalités et que vous devez en retirer.

Exemple : quand on lance un projet avec 10 fonctionnalités différentes et que l’on se rend compte que notre produit n’est pas adapté au marché, on a tendance à ajouter des fonctionnalités. C’est une erreur.

Il y avait sûrement un problème avec les 10 premières fonctionnalités, c’est donc inutile d’en rajouter. Il vaut mieux revoir ses hypothèses et adapter la solution. 

Vous pouvez alors retourner dans la liste de vos fonctionnalités principales et en choisir d’autres et/ou refaire une nouvelle liste. 

Avoir trop de fonctionnalités rend votre produit complexe et confus pour l’utilisateur. La quantité ne garantit pas la réussite.

Illustration de 2 personas : Sophie et Nicolas

Quand vous avez défini correctement vos personas, la ou les solutions que vous apportez et listé les fonctionnalités principales, vous avez déjà réalisé une grande partie du travail. 

Vous avez la structure de votre plateforme de mise en relation.

La prochaine question que vous devez vous poser : comment ma plateforme va devenir connue ? 

Avant de répondre à cette question, reprenons nos exemples :

Uber : 

Les fonctionnalités principales pour les utilisateurs :

  • Trouver rapidement un chauffeur à un prix abordable
  • S’assurer de la fiabilité du chauffeur
  • Suivre facilement les détails de la course

Les fonctionnalités principales pour les chauffeurs :

  • Arrondir les fins de mois en utilisant leur véhicule en trouvant facilement des personnes à véhiculer
  • Faire taxi sans avoir la licence

 

Tafsquare :

Les fonctionnalités principales des particuliers

  • Trouver rapidement des professionnels de la construction
  • Trouver quelqu’un de fiable
  • Recevoir des devis

Les fonctionnalités principales des professionnels :

  • Recevoir des demandes qualifiées de prospects
  • Pouvoir facilement donner suite aux demandes
  • Augmenter leur chiffre d’affaire

 

4. Définir la stratégie marketing et de communication (étape 1)

1ère problématique d’une plateforme de mise en relation : trouver vos 100 premiers utilisateurs.

Imaginons un persona A qui vend et un persona B qui achète. S’il n’y a pas d’annonce (persona A), ce ne sera pas utile pour le persona B de venir sur votre plateforme. Et inversement. Votre plateforme est vide.

Illustration d'un serpent qui se mord la queue

S’il n’y a pas d’utilisateur, il n’y a pas de mise en relation et donc votre plateforme est un échec.

C’est ce que l’on appelle le serpent qui se mord la queue. 

Voici plusieurs solutions pour attirer des utilisateurs sur votre plateforme :

  • Stratégie graduelle par zone géographique, école,… 

Exemple : Facebook : ils ont d’abord démarré à Harvard puis Stanford et ainsi de suite. Ils ont fait une campagne de communication et de marketing sur Harvard et dès qu’ils ont eu suffisamment d’utilisateurs, ils ont lancé le réseau à Stanford puis dans toutes les grandes universités du pays.

Après, ils ont également rendu le réseau accessible aux non universitaires en gardant la même politique de croissance. C’est comme ça que Facebook est devenu un réseau incontournable.

  • Créer une activité artificielle : 

    • Via votre réseau interne : vous créez des profils sur votre plateforme et vous mettez des biens en vente, par exemple.

    • Via un faux réseau : vous créez des faux profils pour attirer des vrais comme l’a fait Reddit. Aujourd'hui, la plateforme compte plus de 300 millions d’utilisateurs actifs par mois. 

Cette stratégie a eu deux avantages :

  1. Les utilisateurs qui ont créé un compte avaient l’impression de rejoindre une communauté active.

  2. Le contenu publié par les faux comptes avait une ligne éditoriale de contenu que Reddit voulait voir sur son site et ceux-ci ont influencé le style de contenu publié par les vrais utilisateurs. 

Ils ont utilisé Craiglist, une plateforme de petites annonces très connue aux États-Unis. Ils classent leurs annonces par ville. 

Airbnb a regardé tous les biens en location à San Francisco et ils ont débauché manuellement les utilisateurs de Craiglist. Ils avaient donc trouvé une partie de leurs utilisateurs. 

Ensuite, ils ont publié leurs annonces sur Craiglist avec un lien vers Airbnb pour finaliser la réservation et ainsi attirer les personnes qui désirent louer des biens. 

Ils ont fait ça jusqu’à ce qu’ils aient suffisamment d’utilisateurs.

Avoir les 100 premiers utilisateurs est la plus grande problématique d’une plateforme de mise en relation mais, en utilisant ces stratagèmes, vous pourrez y arriver.

2ème problématique d’une plateforme de mise en relation : définir ce qu’est un utilisateur actif.

Sur votre plateforme et sur le web de manière générale, on parle d’utilisateur actif mais qu’entendons-nous par actif ? 

Quelle action va transformer un simple utilisateur en un utilisateur actif de votre plateforme ? 

Doit-il acheter ? Doit-il visiter votre plateforme tous les jours/semaines ? Doit-il créer un compte ? 

C’est très important car définir un utilisateur actif permet de déterminer le taux d’acquisition et de rétention. 

Le taux d’acquisition : 

Le taux d’acquisition est le pourcentage de chance qu’un visiteur de votre plateforme devienne un utilisateur actif. 

Formule pour calculer le coût d'acquisition

Exemple : Airbnb (tous les chiffres sont fictifs) :  

Ils ont 1000 visiteurs sur une page dédiée aux personnes qui souhaitent mettre un bien en location et sur ces 1000 visiteurs, 50 mettent une annonce sur la plateforme. Leur taux d’acquisition est de 5% (50/1000x100). 

Ce taux permet de mesurer vos coûts marketing pour avoir un utilisateur final. Vous savez donc combien coûte un utilisateur actif sur votre plateforme. 

Le taux de rétention :

Le taux de rétention détermine la période de temps qu’un utilisateur reste actif sur votre plateforme. On peut le calculer sur n’importe quelle période (1 jour, 1 semaine, 1 mois). C’est, en quelque sorte, le taux de fidélisation de vos clients. 

Exemple : l’importance du taux de rétention pour Netflix :

Ils vont utiliser le taux de rétention pour décider s’ils gardent ou s’ils suppriment une série de leur plateforme. Ils vont analyser ce taux sur chaque épisode et s’ils diminuent trop au fil du temps, ils supprimeront la série. 

⇒  Les deux taux vous permettent de savoir si votre plateforme fonctionne, si votre interface et vos fonctionnalités plaisent. 

Exemple : vous avez un taux d’acquisition de 10% et un taux de rétention de 50% et vous changez 5 fonctionnalités sur les 10 que vous proposez. Pour savoir si vous avez eu raison de modifier votre plateforme, il suffit d’analyser de nouveau ces deux taux. 

Formule pour calculer le coût de rétention client

⇒ Ces taux permettent également de savoir si vous devez faire plus d’efforts marketing sur l’acquisition ou sur la rétention voire les deux. Ils permettent d’adapter vos stratégies de marketing et de communication. 

Selon leur fonctionnement, certaines plateformes devront acquérir sans cesse de nouveaux utilisateurs alors que d’autres devront plutôt miser sur la rétention pour pérenniser leur activité.

Ces taux sont des indicateurs de performance qui vous permettent de valider votre plateforme. 

Andrew Chen, actuellement associé général chez Andreessen Horowitz, a, notamment, dirigé l’équipe chargée de la croissance des chauffeurs chez Uber et est un expert de l’acquisition et de la rétention. 

Il fait une analogie intéressante pour expliquer l’importance du taux d’acquisition et du taux de rétention :

“ Je considère les sites web comme des “seaux qui fuient” où les utilisateurs sont constamment versés au sommet et le site fait constamment fuir les utilisateurs. Vous pouvez imaginer que si vous versez 1000 utilisateurs sur un site web et qu’ensuite, vous empêchez l’adhésion de nouveaux utilisateurs, ce chiffre de 1000 ne peut que diminuer ”

Comme dans les précédents chapitres, nous avançons avec nos deux exemples :

Uber : 

Les utilisateurs : il y a les occasionnels et les réguliers :

⇒ Travailler sur l’acquisition mais ne surtout pas négliger la rétention pour fidéliser sur le long terme.

Les chauffeurs : on veut garder les chauffeurs le plus longtemps possible pour rassurer les utilisateurs :

⇒ Favoriser la rétention.

Tafsquare :

Les particuliers : majoritairement occasionnels (la plupart des gens ne font pas des travaux tout le temps) :

⇒ Favoriser presque uniquement l’acquisition.

Les professionnels : le coût d’acquisition est plus élevé car on va les privilégier, c’est sur eux que repose la qualité de la plateforme, on veut donc les garder le plus longtemps possible :

⇒ Favoriser la rétention.

5. Définir la stratégie de marketing et de communication (étape 2) :

Nous n’allons pas nous étendre sur les différentes techniques marketing et de communication car il existe déjà de nombreux articles et webinaires à ce sujet. 

De plus, chaque plateforme demande une stratégie spécifique en fonction du marché et du public ciblés. 


Voici un liste de stratégies utiles à mettre en place pour assurer la promotion et la pérennité de votre plateforme :

  • Bouche à oreille (souvent sous-estimé mais efficace)

  • Community management pour créer du contenu et une communauté sur votre plateforme et les réseaux sociaux et interagir avec vos utilisateurs

  • SEO (référencement naturel pour apparaître dans les premiers résultats d’une recherche sur certains mots clés)

  • Utiliser les médias traditionnels

  • Faire de la publicité sur Facebook, Instagram, Linkedin

  • Faire de la publicité sur Google (SEA : référencement payant)

  • Employer des commerciaux pour démarcher des utilisateurs

  • Créer des événements promotionnels

  • Faire des campagnes d’e-mailing 

  • Faire du sponsoring

Il existe de nombreuses stratégies à mettre en place pour rendre votre plateforme plus opérationnelle. Nous pourrions écrire un article entier pour présenter toutes ces techniques mais ce n’est pas le but recherché ici.

Nous vous invitons à lire d’autres articles pour en savoir plus.

6. Choisir son média : mobile, web ou les deux ?

Nous arrivons à la conceptualisation de votre plateforme. Nous allons vous expliquer ce à quoi vous devez penser pendant le développement.

Vous devez d’abord choisir si vous souhaitez une plateforme sur mobile (tablette et smartphone), web (navigateur web sur ordinateur) ou les deux.

Ce n’est pas toujours intéressant de choisir les deux médias dans un premier temps car ça demande deux développements, c’est donc plus coûteux. 

Le choix s’effectue en fonction de vos personas. Il ne faut donc pas négliger la partie AVANT le développement.

Vous pouvez faire du web pour un persona et du mobile pour un autre. 

Quels sont les avantages du web ? 

Image d'une plateforme de mise en relation sur un ordinateur

  • Accessible de partout (ordinateur, mobile, tablette) : nous adaptons votre interface pour qu’elle soit agréable d’utilisation sur tous les médias. 

L’optimisation pour le mobile est primordiale car la plupart des utilisateurs passent par le mobile pour naviguer sur le web. 

  • Aucune installation contrairement au mobile ce qui facilite l’accès et permet peut-être de convaincre plus facilement certains utilisateurs. 

  • Les mises à jour se font automatiquement : il suffit de rafraîchir la page et l’utilisateur a accès à la dernière version de votre plateforme.

  • Redirection facile vers votre plateforme depuis une annonce dans les résultats Google, les réseaux sociaux ou n’importe quel site. Compliqué à réaliser avec une application mobile. 

  • Possible de faire du référencement naturel.

Si vous êtes à la recherche d’une entreprise de développement de plateforme web, nous serons heureux de discuter ensemble de votre projet.

Quels sont les avantages du mobile ?

Image d'une plateforme de mise en relation sur un mobile

 

  • Souvent plus convivial que le web. 

  • Facile à utiliser en route.

  • Préférable pour une utilisation régulière : intéressant pour une plateforme qu’on utilise souvent car l’accès est très rapide.

  • Push notification : plus facilement accepté que les mails par les utilisateurs. Ne pas en abuser évidemment. C’est un bon moyen pour rentrer en contact avec vos utilisateurs.

  • Si votre plateforme a besoin de la position géographique de l’utilisateur, du gyroscope (orientation de votre smartphone), de prendre des photos, …

Deux inconvénients du mobile à prendre en compte : 

  • Barrière à l’entrée : l’utilisateur doit installer votre application. C’est un effort à prendre en compte car vous pourriez déjà perdre des utilisateurs à cette étape.

  • Souvent plus onéreux que le web : les technologies sont plus novatrices, il faut développer pour Android et pour IOS. Il existe des technologies pour développer les deux en même temps mais de manière générale, c’est plus complexe que le web. Découvrez les technologies que nous vous recommandons pour développer une application mobile.

Si vous cherchez une société de développement d’application mobile sur-mesure, nous vous invitons à visiter notre site et à nous contacter, nous échangerons avec plaisir sur votre projet.

Pour choisir correctement votre média, réfléchissez à vos personas et à vos fonctionnalités principales.

Notre conseil : pas de CMS comme WordPress, Drupal ou Prestashop ! C’est très efficace pour des utilisations standards comme un site vitrine ou un blog mais pas pour une plateforme de mise en relation.  

⇒ Optez pour une solution sur-mesure.

Les médias utilisés par Uber et Tafsquare :

Uber :

Les chauffeurs et les utilisateurs :

  • Utilisation seulement en voiture ou en route

  • Besoin de la position géographique

  • Utilisation régulière

⇒ 100% mobile

Tafsquare :

Les particuliers :

  • Acquisition plus facile via le web

  • Utilisation occasionnelle

 Le web nous intéresse plus pour ce persona

Les professionnels :

  • Création de devis

  • Suivi des demandes

⇒ 100% web bien que mobile pourrait être envisagé

7. Structurer les écrans de votre plateforme

Une des premières étapes du développement est la création de wireframes (= plans ou schémas utiles pour vous aider à réfléchir sur la structure de votre plateforme).

Ces wireframes ne représentent pas la plateforme définitive, ils aident à se projeter et à imaginer votre plateforme.

Votre plateforme est composée de plusieurs écrans. Vous devez créer un plan du site avec les connexions entre les différentes parties. 

Exemples : page de connexion/d’inscription client, page d’accueil avec les éléments les plus importants, page d’historique, … 

Listez ces écrans par ordre d’importance pour savoir sur quelles pages fournir le plus d’efforts (exemple : la page d’accueil doit être beaucoup plus attractive que la page de changement de mot de passe).

Vous pouvez dessiner vos wireframes à la main ou utiliser des outils informatiques comme Balsamiq. Cet outil permet de dynamiser vos wireframes : en cliquant sur des éléments, vous pourrez atterrir sur une autre page.

Voici des exemples provenant du site Balsamiq : 

 

Exemples de wireframes du site Balsamiq

 

Vous pouvez mettre un brouillon du contenu de votre plateforme si vous l’avez déjà pour avoir une meilleure idée du rendu. 

Il n’y a aucun élément design sur les wireframes, uniquement du contenu. 

Exemple de wireframe du site Balsamiq

Pourquoi utiliser des wireframes ?

  • Faire passer votre message correctement

  • Définir l’interface de votre plateforme 

  • Obtenir une plateforme facile à utiliser 

  • Gagner du temps et procéder à des ajustements plus tard

Définir une bonne structure d’interface est l’une des parties les plus importantes dans la conception de votre plateforme.

Informations à garder  en tête quand vous créez des wireframes :

  • Un wireframe ne représente pas la conception finale de votre plateforme : se concentrer sur la structure et non les détails.

  • Un wireframe est créé pour engager la discussion : rapide à réaliser, ne pas avoir peur de donner son avis pour arriver à la meilleure structure possible.

  • Un wireframe ne demande aucun code : se réalise AVANT le développement

  • Trouver l’inspiration ailleurs : s’inspirer de ce qui fonctionne et l’adapter à son projet.

⇒ Faire attention aux éléments définis dans les étapes précédentes (fonctionnalités, stratégies marketing, …).

Petit conseil pour réaliser des wireframes : les faire avec un prestataire qui a de l’expérience. 

8. Développer la plateforme

Le développement en lui-même arrive assez tard dans le processus. 

Il y a 2 grandes méthodologies en développement :

  • Développer l’ensemble de votre plateforme et puis la mettre sur le marché.

  • Phaser la création : développer un peu plus à chaque fois : 

D’abord développer un POC = Proof of concept : réalisation pour montrer la faisabilité de la plateforme ;

Ensuite, un MVP = Minimum Viable Product : version provisoire de votre plateforme qui permet de la tester avec les fonctionnalitées principales pour chaque persona ;

Puis des versions 1, 2, 3, ... Jusqu’à la version définitive.

Nous préférons la deuxième solution car elle permet de valider ou réfuter les hypothèses de départ et d’ajuster le développement si besoin. 

Exemple : vous avez un budget de 50.000€ pour l’ensemble de votre plateforme :

Vous développez toute votre plateforme d’un coup. 

Vous la lancez sur le marché et vous vous rendez compte qu’elle ne fonctionne pas. Vous n’avez plus de budget pour modifier votre plateforme. 

Vous maximisez vos chances d’arriver à la meilleure plateforme possible en phasant la création. Nous reviendrons plus tard sur ce point.

En interne, nous utilisons d’ailleurs la méthode de gestion de projet Agile, dite SCRUM, qui prévoit de diviser clairement le développement en plusieurs phases. Pour en savoir plus sur cette méthodologie, nous vous invitons à lire notre article.

 

Image des valeurs de la méthode SCRUM

Une fois que vous avez choisi votre méthode de développement, vous devez décider si vous préférez internaliser ou externaliser le développement de votre plateforme.

Si vous avez un développeur dans votre équipe, vous pouvez internaliser le développement. Vous pourrez contrôler davantage l’ensemble du projet, les priorités, le temps à consacrer à chaque partie, …

Mais, sachez, toutefois, que même si vous avez les compétences en interne, il est toujours intéressant de faire appel à des prestataires externes pour de la consultance afin d’intégrer des profils manquants à votre équipe.

Et bien évidemment, si vous n’avez pas les compétences, il faut externaliser le développement.

Vous aurez peut-être moins de contrôle mais vous bénéficierez de l’expertise de votre prestataire. 

Vous aurez l’avis et les compétences de différents profils : un designer, un spécialiste ergonomie d’interfaces, un spécialiste base de données, un architecte logiciel, différents profils de développeurs, un expert optimisation marketing de plateformes, etc. 

Tous ces experts pourront vous aider à répondre à différentes problématiques tout au long du développement de votre plateforme.

Choisissez un prestataire qui a de l’expérience dans ce type de plateforme car c'est un développement spécifique. 

Que vous choisissiez d’internaliser ou d’externaliser, optez pour des technologies connues qui ont fait leurs preuves. Voici un lien pour vous aider à savoir quelles technologies sont populaires.

 

Différentes logos de technologies

Ne choisissez pas des technologies dépassées bien entendu mais pas la dernière technologie qui vient juste de sortir non plus.

Exemple : nous utilisons, pour un certain nombre de projets, le langage de programmation Python avec le framework Django, une technologie utilisée pour YouTube, Instagram, Pinterest, Spotify, … On sait que c’est une technologie robuste, fiable et utilisée par des millions de développeurs. 

L’importance de pivoter :

Parfois, même en ayant réalisé une étude de marché poussée et des sondages auprès de vos potentiels utilisateurs, il se peut que votre projet ne rencontre pas le succès espéré. 

Si c’est le cas, n’abandonnez pas. N’ayez jamais peur de revenir dans les étapes précédant le développement pour ajuster votre projet en fonction de la réalité du terrain. 

N’oubliez jamais que votre projet, avant d’être lancé sur le marché, n’est de l’ordre que de la théorie, est une hypothèse à valider ou réfuter.

En choisissant le développement par phase, vous aurez l’occasion de constater si votre projet plaît aux utilisateurs avant sa version finale. C’est l’avantage principale de cette méthode de développement. 

Ne voyez pas le pivot de votre projet comme un échec mais plutôt comme une nouvelle chance de réussir. 

A noter que vous ne devez pas forcément changer tout votre projet, parfois, seuls quelques petits ajustements sont nécessaires.

Il arrive aussi qu’un projet qui fonctionne bien pivote dans le but de grandir encore davantage. Par exemple, si vous remarquez qu’une de vos fonctionnalités est beaucoup plus utilisée que les autres, vous pouvez peut-être adapter votre projet pour la mettre en avant.

Voici deux exemples connus qui prouvent que pivoter peut être bénéfique :

Le premier et le dernier logo d'Instagram

  • Instagram s’appelait Burbn et était, au départ, une application qui permettait de partager ses plans et ses photos sur base de sa localisation. Après avoir remarqué que la fonctionnalité de partage de photos plaisait beaucoup plus que les autres, la direction a décidé de se focaliser sur cette fonctionnalité. C’est ainsi que Burbn est devenu Instagram, la plus grande plateforme de partage de photos. 

  • Facebook a également pivoté. Au départ, ce réseau n’était destiné qu’à l’université de Harvard puis aux autres grandes universités mais, en voyant le succès que rencontrait la plateforme, Mark Zuckerberg a décidé d’élargir son public pour devenir une plateforme mondiale. Il a également adapté, au fur et à mesure, ses fonctionnalités pour faire face à ses concurrents. 

Découvrez les adaptations de projets d’Uber et de Tafsquare : 

Uber :

  • Version 1 : louer des limousines un peu plus cher qu’un taxi

  • Version 2 : louer un trajet à un chauffeur avec un véhicule privé

⇒ Partiellement internalisé

Tafsquare :

  • Version 1 : une plateforme pour le B2B pour tous les secteurs

  • Version 2 : une plateforme pour le B2B dans la construction

  • Version 3 : une plateforme pour le B2C dans la construction

⇒ Ils n’avaient pas les compétences : ils ont externalisé le développement et sont passés par notre équipe.

9. Et ensuite ?

Le développement de votre plateforme est terminé. Maintenant, il faut la faire fonctionner.

De quoi avez-vous besoin ?

  • Hébergement : que ce soit pour le mobile ou le web, vous en aurez besoin. Vous avez 2 possibilités :

    • Serveur dédié ou semi-dédié (une machine physique)

    • Cloud (très robuste et un peu plus cher) : parmi toutes les solutions proposées sur le marché, 2 sont des références mondiales : Amazon AWS et Google Cloud.  

Il faut compter approximativement entre 100 et 300€ HTVA par mois pour l’hébergement de votre plateforme.

Illustration de 3 ordinateurs reliés à un serveur

  • Système de backup : système de sauvegarde ailleurs que votre serveur ou cloud pour garantir la sécurité de votre plateforme.

  • Système de restauration pour récupérer votre plateforme rapidement en cas de crash.

  • Licences : nous utilisons des solutions Opensource donc il n’y a pas de licence à payer mais certaines sociétés vont travailler avec des technologies Microsoft, par exemple, vous devrez alors payer la licence. 

Nous vous déconseillons d'ailleurs de choisir Microsoft pour une plateforme de mise en relation. C’est payant et leur technologies ne sont pas plus robustes que d’autres solutions.  

Si vous avez une application mobile, vous devez payer pour la publier dans l’App Store et Google Play (environ 100$ par an).

Information à savoir : App Store peut prendre jusqu’à 30% de commissions si vous faites des paiements dans l’application et dépendant également du type de produit.

Fornite, par exemple, a été supprimé de l’App Store car ils ne voulaient plus payer de commission.

Si vous avez un système d’envoi de SMS automatique sur votre plateforme, vous payerez approximativement 6-7 cents par SMS et si c’est un système de mail, vous payerez 10 à 20 cents pour 1000 mails envoyés.

Ce sont des coûts à prendre en compte dans votre budget.

  • Nom de domaine : vous devez l’acheter dès que vous avez l’idée pour être sûr de l’avoir. Ça coûte au maximum une dizaine d’euros par an. 

Si vous le pouvez, prenez le nom de domaine avec différentes extensions : .be, .com, .fr,  .eu, .uk, … Prenez les plus populaires sur les marchés que vous visez.

Si vous ne le faites pas, une société pourra avoir le même nom de domaine que vous alors qu’elle propose d’autres services.

Cela pourrait perturber les utilisateurs, ils pourraient arriver sur la mauvaise url.

  • Modifications continues : à prévoir dans le budget en fonction des feedbacks que vous aurez de vos utilisateurs. Difficilement quantifiable sur une année. Mais gardez en tête qu’il faut garder du budget après le développement initial.  

  • Équipe pour faire tourner la plateforme car elle ne va pas fonctionner toute seule ! 

    • Communication : un community manager pour gérer votre communauté sur la plateforme et les réseaux sociaux

    • Marketing : des commerciaux pour démarcher ou relancer des clients

    • … 

Il faut prévoir l’après développement dans votre stratégie marketing et de communication pour ne pas avoir de surprise au niveau du budget et aussi pour assurer la réussite de votre plateforme.

Conclusion

Avant de vous lancer dans le développement de votre plateforme de mise en relation, il est important de vous poser les bonnes questions pour maximiser vos chances de succès.

D’abord, il faut correctement identifier vos futurs utilisateurs et penser à eux durant toutes les étapes de votre projet. 

Ensuite, il faut déterminer la valeur ajoutée de votre produit. Vous devez pouvoir répondre à la question : Pourquoi utiliseraient-ils votre plateforme ? 

Puis, prenez le temps de lister les fonctionnalités principales de votre plateforme. 

Une fois toutes ces étapes réalisées, vous pouvez réfléchir à la commercialisation de votre plateforme : Comment va-t-elle être connue ? 

Il existe différentes techniques pour avoir vos premiers utilisateurs : utilisation de faux profils, d’un réseau interne, de sites connus, … 

Il en est de même pour les techniques de marketing et de communication : community manager, commerciaux, médias, SEO, SEA, … Choisissez les techniques les plus appropriées pour votre projet.

Vient alors le choix de votre média : mobile, web ou les deux ? Choisissez en fonction de vos fonctionnalités et de vos personas. 

Dès que vous avez choisi, vous pouvez structurer les écrans de votre plateforme via des schémas qui vous donneront une idée du résultat final. 

Vous arrivez enfin au développement de votre plateforme. Il existe 2 grandes méthodologies de développement : développer l’ensemble de votre plateforme puis la lancer sur le marché ou phaser la création et d’abord développer un POC, puis un MVP, V1, V2, V3, … 

Vous pouvez internaliser le développement ou externaliser si vous n’avez pas les compétences. Faire appel à des prestataires externes vous permet de profiter de leur expertise et de différents profils utiles pour un tel développement. 

Si vous vous rendez compte que votre plateforme ne rencontre pas le succès espéré, n’oubliez pas que vous pouvez encore pivoter votre projet. Rien n’est définitif. Les plus grandes plateformes mondiales ont pivoté, elles aussi, pour réussir.   

Votre plateforme est développée et lancée sur le marché mais, votre travail ne s’arrête pas là, vous devez la faire fonctionner.

Ne négligez pas les étapes avant et après le développement, elles sont aussi importantes que le développement. 

Nous espérons que cet article vous aidera à avancer dans votre projet.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter ! 

Un article rédigé par Maxime Deuse

Partner, Business Engineer